Panier
Votre panier est vide.
Vous pourriez aimer
0

Dans les domaines de la médiumnité

Passages commentés | 0 commentaires

dans_les_domaines_de_la_mediumnite_1

Dans les domaines de la médiumnité

C’est le huitième livre que l’Esprit André Luiz dicte au médium Chico Xavier et l’on est en 1954.

Comprendre comment le monde spirituel agit sur le monde matériel

A la lecture de cet ouvrage, on ne peut que rester stupéfait des liens tissés entre les incarnés et désincarnés et réaliser combien ténu est le voile qui sépare nos deux mondes. Chaque visite, chaque étape nous ouvre les portes d’un monde inconnu, celui qui justement est la source de toute manifestation médiumnique. Nous n’imaginons pas le travail réalisé en concertation par les êtres spirituels pour nous venir en aide. Nous avons trop tendance à penser que c’est le fruit du hasard et que les choses sont ainsi. Si seulement nous pouvions aiguiser notre sensibilité et chercher ces présences qui nous entourent, combien notre vie s’en trouverait facilitée et nos épreuves adoucies car elles prendraient alors toute leur signification.

Un groupe spirituel oeuvre pour l’aide et la charité

Retrouvons les, alors qu’ils ont déjà fait connaissance avec les membres d’un groupe spirituel, œuvrant pour l’aide et la charité. Les cas se succèdent apportant tour à tour les explications des faits, conséquences logiques des charges négatives véhiculées par chaque protagoniste. Arrêtons-nous un instant sur ce frère désincarné amené en ce lieu pour recevoir le soutien nécessaire. Inconscient de son état, incapable de se diriger, il se déplace dans ses propres ténèbres. Ayant quitté son corps physique épuisé par des abus festifs, sa pensée est prise de passion pour une femme, il erre, déboussolé et perdu. André, observe attentivement le travail du médium et souligne l’importance de la collaboration active des frères spirituels pour aider et guider l’Esprit souffrant. Chacun se doit de tenir le rôle qui lui est imparti et en particulier le maintien d’une vigilance de chaque instant. «Tous les deux se trouvant dans une association momentanée où celui qui se communique représente l’action, mais dans laquelle le médium personnifie la volonté. Dans tous les domaines de travail, il est naturel que le supérieur soit responsable de la direction de l’inférieur… Dans les séances de charité… le premier secouriste est le médium qui le reçoit… Le médium, quand il est intégré dans les responsabilités qu’il épouse, a le devoir de collaborer à la préservation de l’ordre et de la respectabilité de l’ouvrage d’assistance aux désincarnés…»

Une situation de possession

Continuant à accompagner André, nous le retrouvons, observant une situation dite de possession. Un jeune homme infirme, prénommé Pedro, sujet à des crises d’épilepsie, était venu chercher de l’aide. André nous fait découvrir la véritable cause de ses maux. Il nous décrit l’arrivée d’une entité «prise d’une folie évidente, qui tout à coup traversa les lignes vibratoires de contention, vociférant, frénétique : Pedro, Pedro. … Atteignant notre frère incarné, celui-ci, soudain, poussa un cri aigu et s’effondra…». C’est tout le processus obsessionnel qui est décrit dans les moindres détails, permettant de comprendre les causes inhérentes aux maux dont nous observons les effets. «Nous pouvons reconnaitre le bourreau d’aujourd’hui comme la victime d’hier. Au siècle passé, Pedro était un médecin qui abusait de la mission de guérir et voulait conquérir la femme de son frère. Il n’hésita pas à causer des préjudices économiques et sociaux et alla jusqu’à le faire interner. Nourri de haine, ce frère se désincarna et l’attendit outre-tombe… Trahi, il n’a pas encore trouvé les forces pour se modifier et continue à le vampiriser, obstiné dans la haine dont il s’est nourri inconsidérément». Nous assistons ainsi à la mise en exergue de l’existence évolutive des maladies karmiques, dont la médecine décode les effets et dont l’origine prend source dans les actes du passé. C’est depuis le monde spirituel que se dévoile sous nos yeux la longue marche de l’humanité en proie aux conséquences de ses actes, face à elle-même. «Le hasard ne compte pas au nombre des desseins supérieurs. Nous ne nous approchons pas les uns des autres sans raison».

Que penser de l’eau magnétisée ?

Toujours accompagné d’André, nous abordons l’effet de l’eau magnétisée comme baume réparateur. «Par l’intermédiaire de l’eau fluidifiée, un précieux effort de médication peut être réalisé. Il y a des lésions et des déficiences dans le périsprit qui s’impriment dans le corps physique que seule l’intervention magnétique parvient à soulager jusqu’à ce que les intéressés se disposent à la guérison elle-même.» On voit clairement, dans ce message, l’importance de l’implication personnelle pour se corriger et rectifier les dérives qui nous incombent. C’est un formidable espoir que de savoir que nous recevons l’aide nécessaire pour nous élever. Mais rien ne peut s’acquérir sans effort. D’ailleurs, n’est-ce point là le but de notre incarnation ? André observe le travail de chaque médium, leur dégagement et cet extraordinaire récepteur qu’est le corps spirituel, nos organes physiques n’étant que de simples transmetteurs.

A propos du rêve

«Chacun de nous doit être dans son niveau de service, faisant le meilleur qui est à sa portée…Tous les sens de la sphère physiologique appartiennent à l’âme qui les fixe dans le corps de chair, en conformité avec les principes établis pour l’évolution des Esprits réincarnés sur la terre… Vous possédez une preuve de cela quand l’homme se trouve naturellement dédoublé, chaque nuit, pendant le sommeil, voyant et écoutant, malgré l’inactivité des organes physiques, dans l’expérience qu’ils appellent la vie du rêve.»

Une incorporation

C’est encore aux côtés d’André que nous assistons à une communication médiumnique psychophone et sur l’importance de la pensée. Il serait bien présomptueux de vouloir, en quelques mots, synthétiser les effets et les orientations vers lesquelles nous dirige le sens de nos pensées. Elles sont d’une importance capitale car elles conditionnent la qualité de notre environnement spirituel. Aussi, je me contenterai de livrer à votre réflexion quelques phrases du discours prononcé depuis l’au-delà, par le canal de ce médium.
«Notre âme vit où se situe notre cœur.
Nos pensées engendrent nos actes et nos actes engendrent des pensées chez les autres.
La résultante visible de nos cogitations les plus intimes dénonce la condition spirituelle qui nous est propre, et le nombre de ceux qui s’assimilent avec la nature de nos inclinaisons et désirs, en s’approchant de nous, par les aperçus de nos pensées.
La pensée pure et opérante représente la force qui nous entraîne de la haine à l’amour, de la douleur à l’allégresse, de la Terre au Ciel.
Il est indispensable de juger ce qui concerne la direction de nos propres pas, de manière à ce que nous évitions le brouillard de la perturbation et de la douleur du regret.
Ce qui importe, c’est la rénovation intérieure avec une vision plus ample afin que nous poursuivions en avant, avec la véritable notion d’éternité à l’intérieur de laquelle nous nous déplaçons dans le temps».

La loi de cause à effet

Tournant les pages de cet ouvrage, nous plongeons au cœur de ces relations, entrouvrant une à une les fenêtres médiumniques. Le dialogue permanent entre André et son Mentor nous éclaire sur la compréhension des situations et la manière d’appréhender les problèmes. On ne peut que constater l’application du principe de cause à effet. Cet enseignement nous invite à élargir notre horizon, envisager notre situation d’incarné comme la conséquence de nos faits et gestes d’antan. Apprenons à poser sur nous un regard d’introspection sans complaisance. C’est ainsi que nous comprendrons le sens de nos épreuves et les axes d’amélioration pour lesquels nous devons, par notre volonté, corriger la trajectoire.
Rejoignons André qui justement, en aparté, se rapproche de son assistant pour lui livrer quelques-unes de ses réflexions.
Pour quel motif, demande André, puisqu’il existe une certaine distance entre l’aide et la solution, cet échange médiumnique a lieu ?
N’oubliez pas l’impératif de la coopération sur la route de chaque être… A l’intérieur des principes de causalité, nous acquérons les valeurs de l’expérience avec lesquelles nous structurons notre personnalité pour les Sphères Supérieures. En réalité, L’esprit incarne le marcheur recherchant le statut d’ange, mais il n’avance pas sans aide. Personne ne vit seul. Les soi-disant morts ont besoin de soutenir les compagnons en stage dans la matière dense, attendu qu’un grand nombre d’entre eux sera obligé de procéder à de nouvelles plongées dans l’expérience physique…
Je me souviens que nous nous habituons, dans le monde, à attendre du Ciel une décision décisive et absolue pour d’innombrables problèmes…
Souvenons-nous de l’exemple du Maître Divin, Jésus… aida les malades et les affligés sans les libérer des questions fondamentales qui les concernaient… Marie Madeleine ne s’est pas vue libérée du devoir de continuer avec fermeté à avancer dans le rude combat de la rénovation intérieure. Lazare, revenu des ténèbres de la sépulture, ne fut pas exonéré de l’obligation d’accepter, plus tard, le défi de la mort… Comme nous le voyons, il serait illogique d’attendre des désincarnés la liquidation totale des luttes humaines. Cela signifierait fuir le travail qui correspond au soutien du serviteur, ou soustraire à la leçon l’élève qui a besoin de lumière.

La médiumnité d’aujourd’hui est, dans son essence, la prophétie des religions de tous les temps

Le gouvernement occulte de la planète a décidé que la médiumnité soit apportée du collège sacerdotal à la place publique, afin que la notion d’éternité, à travers la survivance de l’âme, réveille l’esprit anesthésié du peuple.
Il est indispensable de chercher dans la médiumnité, non pas la fausse clé de certaines dispositions inadéquates de la Terre, mais le droit chemin de notre ajustement à la vie supérieure. »
Désincarnés et incarnés, nous marchons tous sur un vaste terrain d’expérimentations et d’épreuves, adaptées aux impératifs de notre croissance pour l’immortalité.
Ainsi, n’attribuons pas au médium les obligations qui nous reviennent, de manière exclusive, et n’attendons pas non plus des fonctions miraculeuses de la médiumnité, parce que le difficile travail de notre propre ascension ne revient qu’à nous, dans la programmation des responsabilités que la connaissance supérieure nous impose.»

Ces lois qui régissent ce monde spirituel

Au fil des rencontres, André va acquérir, par l’observation et l’enseignement de son mentor, la compréhension des lois qui régissent ce monde spirituel. Cet ouvrage, vient révéler au monde la réalité de cet au-delà au sein duquel nous évoluons et que nous allons rejoindre au terme de notre voyage terrestre.

Une activité incessante

Alors à toi qui es en chemin, à toi qui cherches à comprendre, à toi qui veux trouver le sens de ta vie, je te laisse, à présent, découvrir les enseignements précieux que nous livre André à travers ses témoignages. C’est en parcourant cet ouvrage que tu pourras percevoir l’activité incessante du monde spirituel qui nous côtoie et nous transmet ses messages médiumniques, qu’ils soient d’ordre physique ou mental. Dans chaque acte de notre vie quotidienne nous sommes influencés par les émanations spirituelles de nos frères et sœurs de l’au-delà. A nous de bien choisir nos amis du monde spirituel pour nous accompagner. Il nous est donné, par ces lignes l’instruction et la compréhension nécessaires pour que nous puissions, à notre tour, développer, en nous, par la pensée, la volonté et l’action ces valeurs spirituelles qui nous grandiront sur ce chemin de passage qu’est notre incarnation.

Livres de Chico Xavier

Pin It on Pinterest

Share This