Panier
Votre panier est vide.
Vous pourriez aimer
0

Des livres et des anecdotes : Sauvée de la folie

Des anecdotes |

Livre Sauvée de la folie livre de Divaldo Franco Pereira

Sauvée de la folie

Le contexte

Nous sommes en 1985
Le 11 mars, en URSS, Gorbatchev succède à Tchernenko à la tête du P.C. soviétique.
Pour lutter contre la famine en Afrique, 60 stars du Rock s’unissent, le 13 juillet 1985, en donnant deux concerts en simultané, à Philadelphie et à Londres. Le 19 septembre, un terrible tremblement de terre au Mexique libère une énergie mille fois plus puissante qu’une bombe atomique faisant 10 000 morts, 30 000 blessés et 50 000 sans-abri. A Paris, le 21 décembre, Coluche inaugure le premier « resto du cœur ».

Le spiritisme en France

Roger Perez crée l’Union Spirite Française et Francophone. Le 1er octobre, après 12 années d’interruption, la Revue Spirite paraît de nouveau.

L’auteur

Né le 5 mai 1927 dans une famille catholique nombreuse, Divaldo Pereira Franco est un médium spirite brésilien, qui reçoit de l’au-delà de nombreux ouvrages dictés par les Esprits.
Son inspiration lui permet aussi de donner des conférences remarquables dont chacun peut profiter puisque Divaldo, malgré son grand âge (il a actuellement 91 ans), continue de propager la doctrine spirite dans plus de 70 pays, dont, bien entendu, la France. Ainsi, il a été programmé, en octobre 2018, au symposium spirite de Menton puis dans un centre spirite de Paris. Il était venu donner une conférence, dans notre centre de Lyon Bron, en 2005 ainsi qu’en 2007.
D’une gentillesse naturelle hors norme, il s’applique à mettre en application ce que les Esprits enseignent : humilité, simplicité, charité. En retour, on sent bien qu’il baigne dans une profonde paix et dans une joie intense qu’il sait communiquer à ceux qui l’approchent.
A travers son centre spirite, Caminho da Redençao (ou Chemin de la Rédemption, en français), il crée de nombreux mouvements d’entraide et de partage, dont le plus connu est La Maison du Chemin qui prend en charge les enfants pauvres ou abandonnés de la région. Loin de ne vouloir proposer que des solutions palliatives, Divaldo a préféré tout mettre en œuvre pour offrir un véritable droit à l’éducation, au travail, aux loisirs et à la santé, sans condition de couleur de peau, de race ou de religion. 3500 enfants y sont actuellement accueillis, rendant ainsi exacte la vision médiumnique qu’il avait eue en 1948,
Pour comprendre un peu mieux la variété et l’ampleur des actions de Divaldo, on peut se référer aussi, par exemple, au mouvement Toi et la paix, fondé en 1998 (cf. notre Bulletin trimestriel n°58, paru en septembre 2014) qui enseigne que pour arrêter la violence dans le monde, il faut commencer par arrêter la violence qui est en nous…

L’auteur spirituel

Comme pour Chico, divers Esprits, avec des styles très différents, utilisent les capacités du médium pour dicter leurs œuvres instructives.
Dans Sauvée de la Folie, c’est l’Esprit de Manoel Philomeno de Miranda qui est venu se communiquer. Il s’agit d’un spirite brésilien, né en 1876 et désincarné en 1942, connu pour sa grande probité et la charité simple et discrète dont il faisait très souvent preuve, sans rien attendre en retour.
Il entre en contact avec Divaldo en janvier 1970 et lui explique qu’après avoir étudié la médiumnité et la désobsession sur Terre, il a désiré, une fois revenu dans le monde spirituel, poursuivre plus profondément son étude en s’intéressant aux aliénations liées à l’obsession, ainsi qu’aux techniques de désobsession correspondantes.
Les livres qu’il dicte à Divaldo décortiquent ainsi le phénomène de l’obsession tout en le rendant très concret à travers des histoires romancées auxquelles chacun pourra s’identifier.
A peine un quart des livres qu’il a fait écrire à Divaldo ont été traduits en français. Outre Sauvée de la folie, on pourra lire d’autres ouvrages dont les titres sont évocateurs de la thématique commune autour de la folie et de l’obsession. C’est le cas de :
– Aux frontières de la folie (1984)
– La guérison d’Esther (1995)
– Sexe et obsession (2010)
– Les tourments de l’obsession (2012)

L’ouvrage

Dès l’introduction, on nous explique que ce livre raconte une histoire vraie, avec des personnes vraies et que les ressemblances ne sont pas de simples coïncidences. Seuls les noms ont été modifiés afin de préserver la vie privée. On nous y relate aussi le contexte de l’histoire :

« Une belle jeune fille de 15 ans, avec toutes les espérances que la vie peut accorder à une jeune femme, est sur le point d’entrer officiellement dans le cercle de la haute société à laquelle appartiennent ses parents. La réception vient à peine de commencer quand, tout d’un coup, elle se lève de son piano, crie des mots durs à son père et le frappe devant tous les hôtes. La fête s’interrompt bien sûr et la jeune fille est confiée à un hôpital psychiatrique. Dans la plupart des cas, ceci serait la fin dramatique d’une histoire très triste. Mais ici ce n’est que le déroulement d’un processus très complexe, avec des racines profondes dans le sol mystérieux des incarnations passées et avec des conséquences dans le futur pour toutes les personnes concernées. »

On comprend ainsi très rapidement que nos sens ne sont des fenêtres étroites par lesquelles nous voyons seulement une fraction de l’immense réalité qui nous entoure.
A travers l’histoire de cette jeune fille possédée par un Esprit désincarné, on suit aussi le cheminement des parents, et plus particulièrement du père, d’abord totalement réfractaire au spiritisme, ainsi que les efforts constants d’un groupe spirite brésilien dans lequel travaille une des infirmières psychiatriques qui s’occupe de la jeune fille. Les guides spirituels et les forces de l’ombre utilisent chaque ouverture pour amener ces différents incarnés dans la direction voulue.
On comprend mieux les influences des vies passées, y compris sur nos liens affectifs actuels, ainsi que les interactions continuelles et importantes entre nos deux mondes et cela aide à apprécier notre responsabilité, notre libre arbitre et la merveilleuse opportunité qui nous est toujours offerte de nous racheter.
Le suspense est important, tout au long des 25 chapitres de l’ouvrage, pour comprendre comment s’opèrent les changements lorsqu’un cas de possession ressemble à s’y méprendre à une brusque plongée dans la folie, surtout lorsqu’il intervient dans un environnement initialement incrédule, voire hostile, aux influences invisibles. C’est ainsi qu’on observe comment, même au plus profond de l’épreuve et sans même que le sujet intéressé ne l’imagine ou ne le perçoive, les guides et les Esprits Supérieurs se démènent pour apporter soulagement, réconfort et dénouement favorable.

Écoutons donc un passage

Bezerra continua :
– L’épilepsie est un chapitre important de la neuropathologie qui demande une attention très particulière, surtout chez ceux qui s’intéressent au phénomène spirite, en raison de la ressemblance des syndromes épileptiques avec l’état de transe des médiums due à l’influence d’Esprits imparfaits souffrants. Cette question devrait être étudiée avec soin afin de ne pas confondre un vrai épileptique
avec un médium ayant encore besoin de développer ses facultés, comme si la médiumnité était une manifestation pathologique de maladie. C’est parce que beaucoup de gens ont tendance à trop simplifier que nous rencontrons dans les séances des malades qui n’ont aucune préparation mentale ou morale pour entreprendre une recherche aussi élevée que la communication spirituelle.
Remarquant notre intérêt, notre Mentor poursuivit :
– Nous savons que chaque maladie trouve son origine dans les dettes que l’Esprit contracte en désobéissant aux lois divines et le spiritisme peut offrir une contribution importante à leur traitement. Cependant, avant tout effort concret, le patient doit être conscient du besoin d’un renouveau spirituel total. Le traitement agit alors de l’intérieur vers l’extérieur et la personne doit se plier à une éducation spirituelle qui l’éclaire et l’amène à devenir consciente de sa responsabilité individuelle. Ensuite seulement un développement médiumnique peut être entrepris, l’individu n’étant au début qu’un simple observateur, puis un collaborateur et éventuellement plus tard, un médium s’il possède un don réel.
Après une autre longue pause et regardant la patiente maintenant plongée dans une torpeur typique, il continua :
– Selon la loi d’affinités, l’Esprit endetté, prêt à se réincarner, est attiré par un groupe familial où il va trouver les composantes génétiques correspondant à ses besoins karmiques. D’habitude, les parents éventuels appartiennent au même groupe spirituel. Ceci détermine un certain contexte héréditaire, l’entité devant rencontrer de sérieuses maladies, conséquences par exemple d’un père alcoolique ou de l’usage de drogues. De telles maladies se manifesteront de manières très diverses : faiblesse organique, excitation psychique ou infections très graves amenant de déplorables séquelles.
Nous étions très attentifs tandis que notre Mentor poursuivait ses explications :
– Des autorités médicales reconnues commentent les causes de ces troubles les considérant comme le résultat d’une intoxication endogène ou d’une dysfonction des glandes endocrines responsables de cette forme d’épilepsie appelé épilepsie simple (petit mal).
D’autres facteurs sont tout aussi importants ; ce sont les dommages cérébraux, les maladies infectieuses comme la syphilis, l’encéphalite et les tumeurs localisées dans le système nerveux central, et même des troubles émotionnels. Certains médecins admettent que l’épilepsie sérieuse ou idiopathique est plutôt en rapport avec l’hérédité et qu’elle ne suit pas un mécanisme pathogène bien
défini. Même dans ce cas, il faut considérer les éléments karmiques qui s’imposent au débiteur, le forçant à se réajuster aux lois divines en utilisant la rédemption ou l’expiation purifiante comme moyen de laver sa conscience coupable.
Profitant de la pause suivante, je demandai :
– Mais le travail de sauvetage entrepris à des séances régulières ne peut pas aider ?
– La dette dure tant qu’elle n’est pas remboursée. Lorsque le débiteur, consciemment, se consacre à sa rédemption, élargissant sa vision par des lectures constructives, des prières et de la méditation,
qu’il se met au service des autres, des arrangements peuvent être faits avec les Esprits supérieurs responsables de sa réincarnation et des retouches significatives apportées à son karma. Il en résulte un changement bénéfique de ses difficultés physiques individuelles, inhérentes à son besoin d’expériences. Comme vous pouvez le voir, un homme est ce qu’il désire être ou ce qu’il cherche. Par conséquent, l’Évangile est la thérapie la plus avancée à recommander à ceux qui désirent vivre selon ses principes.

Livres de Divaldo Franco Pereira

Pin It on Pinterest

Share This