Panier
Votre panier est vide.
Vous pourriez aimer
0

Ouvriers de la vie éternelle

Divers

Au chapitre 11 de ce livre, intitulé « De nouveaux amis » voici la suite de ses aventures :

Pour poursuivre sa mission, André et ses compagnons quittent la maison transitoire de Fabiano pour aller sur Terre. Ils vont cependant rester en lien car elle doit accueillir les prochains désincarnés. Cette assistance est une protection due aux ouvriers de la vie éternelle afin que les morts ne soient pas tourmentés par des Esprits inférieurs.
Jéronimo et André arrivent chez Dimas, un spirite dévoué depuis plus de 50 ans à la cause. Des effluves radieux ont rempli sa chambre. Très malade, il reconnaît, cependant, par les yeux de l’âme, ces fidèles amis invisibles. Quand André lui fait des passes, il ressent un grand réconfort.
Puis, ils partent pour Rio de Janeiro où ils se rendent dans la chambre de Fabio, un père atteint de tuberculose. Celui-ci rassure ses deux jeunes enfants en leur parlant de son départ. Il n’est pas spirite mais il croit en l’Evangile qui rénove. Sa dévotion et son tempérament équilibré devraient lui valoir une désincarnation facile. C’est un homme tourné vers le bien.
André et ses amis poursuivent ensuite leurs tâches jusqu’à l’appartement d’Albina. Elle est protestante, c’est une femme âgée qui s’est beaucoup consacrée à la formation des enfants dans la foi chrétienne. Ils reçoivent de nouvelles instructions la concernant. Sa vie terrestre doit être prolongée. Ils iront donc la voir chaque jour pour apporter de l’énergie afin de tenir encore plusieurs mois.
Puis, ils se rendent dans un hôpital où incarnés et désincarnés travaillent avec acharnement. Là-bas, le vieux Cavalcante, assisté du frère Bonifacio, doit subir une intervention chirurgicale le lendemain. Malgré ses qualités morales, sa foi présente quelques lacunes que des membres de sa famille désincarnée utilisent pour le tourmenter. André fait des passes sur la zone digestive afin de l’aider. Cavalcante ne perçoit pas l’aide malgré sa connaissance, il reste trop attaché à la matière.
Puis, dans l’immeuble d’une association spirite chrétienne qui accueille des enfants, ils sont accueillis par Bezerra de Menezes qui aide Adélaïde, une médium dévouée, à abandonner son fardeau terrestre.

Livres de Chico Xavier

Pin It on Pinterest

Share This